Comme son nom l’indique, le stress post-traumatique est un état de trouble anxieux qui apparaisse suite à une circonstance traumatisante. Souvent, celui-ci atteint non seulement la victime, mais également les témoins de l’événement ou de l’expérience. Heureusement, il y a des méthodes et des médicaments qui permettent de le soulager.

Les causes fréquentes du stress post-traumatique

Le syndrome de stress post-traumatique peut être engendré par n’importe quelle situation violente. La victime ou le témoin subi cette maladie selon son degré de sensibilité face aux chocs, qui peuvent être :
Le décès d’un proche,
Une agression,
Un cambriolage, ou une attaque terroriste,
Un harcèlement sexuel, voire un viol,
Un accident.
Dans le cas où la personne ressent un stress anormal et persistant, il doit obligatoirement se faire soigner par des professionnels. Il existe plusieurs traitements pour ce genre de syndrome, et des changements peuvent être remarqués trois à quatre mois après.

Traiter le syndrome de stress post-traumatique par l’EMDR

Mise au point en 1980, l’EMDR est une technique de reprogrammation qui vise à traiter des troubles post-traumatiques à partir des impulsions des yeux ainsi que par les stimulations du toucher et de l’audition.
La méthode EMDR est en fait une thérapie cognitive destinée aux personnes ayant des troubles émotionnels. La thérapie EMDR écarte le patient des pensées liées à des événements négatifs. Il est à noter que la méthode EMDR n’efface pas la mémoire, mais apaise les ressentis.

A lire  Stress : 4 solutions naturelles à tester

Traiter le stress post-traumatique par des médicaments

Même si le patient n’est pas déprimé, le psychiatre peut lui prescrire des médicaments antidépresseurs. Les séances de thérapie pour traiter le syndrome de stress post-traumatique sont donc souvent accompagnées de Paroxétine et de Sertaline.

Soigner le syndrome de stress post-traumatique par un traitement hypnotique

L’hypnose est recommandée si le patient avait subi des problèmes de stress importants. En effet, l’hypnothérapie réduit l’anxiété et crée un état de relaxation pendant lequel l’esprit du patient est sensible à toute suggestion. Après plusieurs séances d’hypnose avec un professionnel, la victime peut très bien effectuer une auto-hypnose s’il en a encore besoin.